walkhighlands

Read other users walk reports for the long distance trails - and add your own.

NB. This board is for reports on multi-day long distance routes - reports on simply long walks should be added to the standard boards.

A french on West Highland Way.. 6 days ...

A french on West Highland Way.. 6 days ...


Postby Patluanda » Fri Aug 05, 2016 2:26 pm

Route description: West Highland Way

Date walked: 15/05/2016

Time taken: 6

Distance: 155 km

3 people think this report is great.
Register or Login
free to be able to rate and comment on reports (as well as access 1:25000 mapping).

Hello everyBody, I am french from Toulouse.
I am use to treck in Pyrenées : south French-Spain mountain but trhis time I wanted walk in Highlands.
It is the third time I visite Highland (I love Scotland and Scottish) but first time to share, to be in the Nature.
Wonderful trek, really different from my usually trek.

But It will be in French, my English not enough good for a long letter.

Nevetheless, you can ask me any questions about this trek or Pyrénees trek.

Bye and take care..
Patrick

====================================================================
Arrivé le samedi fin d’après midi pile à l’heure pour la messe à l’église catholique de Saint Joseph situé juste en face de la gare de Milngavie.

Et oui la messe ou plutôt heureusement la messe !
En effet ce que peu de walkers savent c’est que la way commence prés de l’église Saint Joseph et se termine à Fort William près de l’église ... Sainte Marie..
20160514_173355.jpg
Catholic Church of Minlgavie


Un chemin d’amour. Un beau chemin spirituel aussi.
j’avais pris l’engagement de prier un chapelet par jour pour tous les walkers, l’aumonerie dont je fais partie, ma famille, mes amis, mes collègues de travail et bien sur : l’Ecosse ...
Prendre son temps…
Voilà pourquoi j’ai choisi le West Highland Way. Il est long, pas trop dur techniquement et par ses paysages somptueux, il invite à la prière, à la méditation au silence et à l’écoute …
Du vent, de l’ondée, des rayons du soleil et … du murmure de Dieu.
Prier un chapelet par jour était facile et rendre grâce devant tant de beaûté fut une vrai joie !

Dimanche Milngavie → Balmaha via le Conic hill
+400m et 8heures de marche. Beau soleil. 18°c à 23°c. 34 kms de marche.


Départ après une très belle courte nuit (le jour se couche à 11h et se lève à 04h) dans un adorable B&B après un excellent petit déjeuner écossais.

Trés belle journée de marche mais épuisante car longue et chaude et finissant par une petite ascension sur la Conic Hill qui m’a donné une vue magnifique sur le trajet parcouru et le Loch Lomont.
L’aperçu sur les Highland dans cette lumière blonde de fin d’après midi était somptueux : une vraie promesse !


Ce fut aussi une journée de transition intéressante entre la campagne des Midlands pour aborder progressivement le début des landes des Highland.

Il y a beaucoup de gens sur la Way et tout le monde discute en se dépassant à tour de rôle, il y a comme une ambiance de pèlerinage.
20160515_170607.jpg
Loch Lomond View from Conic Hill

La descente de Conic Hill fut rude et fatigante pour arriver au camping où je suis accueilli comme un pèlerin.
Les Walkers (marcheurs) se reconnaissent entre eux, discutent et s'entraident dans une joie fatiguée.

Je profite de mes longues heures de solitude pour réciter un chapelet le matin et quelques dizaines l'après-midi pour vous tous et pour quelques autres personnes dont "mon" aumonerie.

Campsite du soir parfait, prix modique (8 euros) pour de belles pelouses et des douches chaudes à volonté…

Diner le soir avec un jeune couple de francais qui marchent depuis Edimbourg pour le plaisir et qui continueront au delà de la Way. Nous nous recroiserons tout au long de cette semaine.

Découverte de belles ampoules sur mes pieds  il faut prévoir des nus-pieds tacs pour le soir, bcp de pansements, bcp d’élasto, de la crème NOK, des pansements seconde peau et du désinfectants en bouteille pas en jetable.
Une casquette est préférable à un chapeau surtout pour la pluie.
Il faut savoir s’arréter pour acheter des scones et de quoi manger pour midi car peu d’appétit pour des plats lyo au déjeuner.

Lundi : Balmaha →Inversnaid
+300 m, 6,5h de marche. 22 kms parcourus. Soleil nuageux 18 à 20°c

Encore une très belle journée cette fois-ci essentiellement occupé à marcher le long du lac Lomond
La balade est très belle à travers des bois rempli de fougères, de mousse et de blue-bells dans lesquels broutent quelques highlands jaune paille apprivoisés, ce sont des vaches à grandes corne et avec une frange qui leur cache le visage : des vaches hippies …

Journée difficile aussi car beaucoup de montée et de descente le long du Loch : les pieds ont encore bien souffert .

J' ai marché l'après-midi avec un anglais encore plus fatigué que moi du coup je suis en train d'améliorer fortement mes connaissances dans la langue de Shakespeare.

Arrivée à 17h devant un hôtel où nous décidons de stopper car il restait encore 2 à 3 heures de marche dans un environnement technique éprouvant avec des jambes de plomb.
20160516_173808.jpg
Loch Lomond View from Inversnaid


Nous découvrons donc le charme d'un hôtel écossais vieillissant mais très confortable en compagnie de retraités anglais trés chic.

Mardi : Inversnaid -Auchreoch
Presque 8h de manche +400 m, - 300 m et 27 kms parcourus.

Nuageux le matin, pluie légère puis forte l’après midi.
Température entre 13 et 18 degré.

Début éprouvant pour les cuisses (type escalier) en suivant les berges du Loch Lomond mais la nuit confortable a bien remis d’aplomb le bonhomme.

Beaucoup d'oies sauvages et ...un chaton tout seul et très sauvage.

Le matin temps est sec et l'après-midi petite pluie d'abord puis peu à peu la pluie devient importante et régulière.

J’appréhendais de marcher sous la pluie mais la qualité et le choix de mon équipement me permet de l’ignorer.

Cette journée fut celle où nous sommes vraiment entré dans les Highlands : moins de végétation , moins de civilisation ; la nature sauvage s'impose superbement entre les nuages et son indifférence complète de l'homme.
Très belles traversées de forêt et de bois empreint de silence, de majesté et de mousse.

20160517_160040.jpg
Walk ...


Arrivée le soir dans un campsite ou nous avons loué une sorte de cabane (un wigman) dépités que nous étions par toute cette pluie et par le fait que votre serviteur a fait le choix d’une tente trsé légère mais qui ne se monte pas sous la pluie…

A côté du campsite, le reste d'un prieuré dort depuis quelques siècles. Un saint y fonda une communauté. Un vieux petit cimetière est installé sur la pente d'une colline voisine.

Nous commençons maintenant à nous retrouver petit à petit entre marcheur car nous nous dépassons à chaque pause : nous récitons alors le Mantra du WHW :" See you later"


[b]Mercredi : go sur Glencoe Campsite
34 kms +600ms -300ms – 11 heure de marche.[/b]
Pluie jusqu’a 14h30, soleil nuageux ensuite et coucher de soleil somptueux.

Journée trés dure pour les jambes et les pieds : on a frôlé la saturation physique.
Marche dans la pluie le matin sur un chemin créé par l'armée anglaise au 17 siécle pour combattre les rébellions écossaises. Trés belles vues dans les éclaircies nuageuses des Munros autour de nous.
Un Munro est une montagne dont l’altitude est supérieure à 914 m .
20160518_163931.jpg
Beautiful House near Black Mount


Mais le plus beau, le plus magnifique, le plus extraordinaire fut l'aprés midi.
Il y eu la longue traversée d'un plateau (Les Blacks Mountains) au soleil couchant, bordée de petits lacs et de bois.
Quelques Munro de loin en loin nous surplombaient du haut de leurs cascades indifférentes.
Nous marchions depuis .. longtemps, les jambes en compote avec de multiples pauses allongés pieds en l'air sur les sacs tellement " paintfull" (trés douloureux).
Mais « Jesus ! » : c'était trop beau …
20160518_182244.jpg
Black Mount ...


Les nuages jouaient avec le soleil sur la lande, les tourbières et les lacs.
Quelques bois isolés dansaient leur joie de vivre dans la brise puissante du plateau.
Nous marchions sur une route construite deux cent ans passés par les écossais pour joindre deux vallées.
Il était tard (19h) avec au moins deux heures de marche paintfull devant nous mais la beauté sauvage de ces très vieilles vallées glacières était là ... devant nous en représentation brutale, fière et unique.

Alors j'ai ralenti, j'ai écouté Enya (Only Time) et j'en ai dansé et pleuré d'émotion .

20160518_185915.jpg
Black Mount before Glencoe


Une journée rare ...


Jeudi : Glencoe -> Kinlochleven
+400 m – 600 m - 6h de marche pluie "heavy"

Température entre 12 et 16°c
Démarrage le matin avec un ciel sombre, chargé : menaçant ...

Les pieds crient toujours le matin mais aprés une demi-heure de marche ce ne sont plus que des petits gémissement que je peux gérer .

Début donc dans un décor de lande inhabitée surplombé par des tours massives de montagnes . La lumière est sombre et le vent fort. Les couleurs prédominantes sont le brun sombre piqué de neige des Munros, le jaune sale des tourbières vert et le blanc sale des nuages.
C’est comme sur une autre planète.
Nous ne sommes qu'à +300 m d'altitude mais c'est une ambiance de montagne fin novembre avant la neige.
C'est toujours aussi sauvage et superbe.

20160519_111846.jpg
After the Devil Streecase ... Easy Steercase...


Nous marchons d'abord le long d'une nationale et certaines voitures nous saluent. Il faut aussi dire que nous devons être prés d'une cinquantaine à marcher dans la matinée répartis sur des kms .
Petite ascension (The Devil Steercase …) sous petite pluie puis « heavy » pluie : pas des cordes mais pas loin et pratiquement jusqu'à la fin … et avec du vent de face sinon ce n’est pas rigolo…
Pas vraiment un pbm du fait de mon équipement mais c’est lassant et surtout nous cache la vue des monts autour de nous.
Nous sommes en montagne sans aucun abri possible ; alors on marche jusqu'au terminus de la journée , c'est long, c'est dur et la pluie cache le paysage.


Arrivée dans l'aprem : burger dans un pub avec les français du premier jour puis j'ai séché le reste de la journée dans le pub du campsite à discuter avec les autres marcheurs : anglais, écossais, allemand, canadien, francais ... Nous formons une communauté et nous avons l’habitude de nous retrouver sur la Way ou le soir.

Nuit pluvieuse avec passage de cerfs et biches dans la nuit : les animaux sont chez eux içi.


Vendredi : last day : Go to Fort William
+530 -530 - 8h de marche – temperature entre 8 et 18 °c

Wind, Rain Clouds and Sun : choose !

Bon départ avec une belle grimpette sous le soleil : trés belles vues sur le petit port puis longues heures de marche sous le vent, puis une forte pluie puis le soleil nuageux.

Nous étions rejoint par de simples promeneurs qui traçaient : seul compte le finish pour eux, pas la marche ni la nature.

Marcher sous la pluie et le vent de face ne rebute personne .
Il est vrai que correctement équipé avec chapeau , jacket , pantalon , chaussures et gants, la pluie ne peut plus rien contre nous.
20160520_100433.jpg
The last walk...


La pause à midi contre un un mur en ruine pour se protéger de la heavy rain and Wind avec hot tea and scones fit énormément pour le moral !
Et puis, pouf ! En une demi-heure ce fut le printemps : soleil à point pour réchauffer et sécher.

Longue descente ensuite dans les forêts majestueuses aux arbres de mousses et de trèfles, dans le chant du coucou.

Trés belle vue du Ben Nevis 1500 m le plus haut sommet du Royaume Uni.
Il semble facile mais les conditions climatiques peuvent être dangeureuses et le rendre polaire même en été.

Arrivée finale à Fort William : fourbus, heureux mais déjà nostalgiques !
Nous nous félicitons entre walkers et dans la rue les écossais nous arrêtent pour nous féliciter et échanger quelques mots.
Ils sont fiers de leur pays et fier de voir que des étrangers sont capable de marcher et souffrir pendant des jours et des pluies pour le découvrir et l'aimer.
Et ils ont raison .

20160520_171604.jpg
The End... unfortunetely ...



+++++++++++++++++++++++++++++ EQUIPEMENTS ++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Voiçi un résumé pratique et technique de mon trek sur le West Highland Way.

Poids du sac : 11 kilos.

je ne vais pas vous résumer jour aprés jour mon parcours mais plutôt l'aborder d'un point de vue technique et équipements.

Tout d'abord il faut savoir que je suis un habitué depuis pas mal d'années à randonner en totale autonomie sur plusieurs jours dans les pyrénées. Marcher avec des dénivellés de 1000 à 2000 m positif,
dormir en bivouac sous tente dans des coins déserts au dessus de 2000 m pendant les mois de Mai à octobre n'est pas un pbm pour moi.

Mais le WHW n'est pas pareil.
Il parait facile avec ses courtes dénivellées mais il est long.
Pour résumer les pyrénées c'est un escalier et le WHW une pente.. longue et usante...

Premier défi : les pieds et les chaussures.
Soyons clair : malgré ma préparation ce fut un échec : j'ai eu des grosses ampoules qui m'ont bien fait souffrir.
J'avais privilégié des chaussures de montagne mais PAS avec semelles rigides : il le faut.
Par exemple le chemin entre Tendrum et Glencoe est un chemin avec pierres qui à la longue rendent insupportable la marche, surtout aprés avoir déjà marché 20 kms dans la journée...
J'avais aussi des chaussures courtes c'est à dire NON montantes : autre erreur : du coup le pied bougeait => grosses ampoules sur les talons.
Donc la prochaine fois ce sera chaussures montantes à semelles rigides (on ne peut pas les plier) et légères : c'est important quand on veut marcher 8 heures et 30 kms par jour.
Et surtout RESPIRANTE : la pluie ne rentre pas mais la transpiration sort... (quand il ne pleut pas )

Deux paires de chaussettes de montagne préformées et aaussi de la crême à base de beurre de Karité en pharmacie m'auraient permit d'éviter pas mal d'ampoules et de douleurs.
Prévoir néanmoins les pansements qui vont bien mais il faut savoir que l'on peut en acheter sur le parcours : les commerçants ont l'habitude et sont équipés...
Enfin je ne saurais trop conseiller des batons de marche, cela permet de travailler des bras mais surtout d'économiser les jambes..
Et c'est le maitre mot sur la Way : économie .. il faut durer !


Second défi : la pluie, le vent, le froid, parfois tout mélangé : sinon ce n'est pas rigolo.
J'ai privilégié le mois de Mai suite à de nombreux conseils : je ne le regrette pas.
Température entre 13 et 20° en moyenne : parfait pour la marche.
J'ai eu deux jours de beau temps : sans pluie et grand soleil, 3 jours mitigé et 1 jour pluie pluie pluie.
C'était mon gros challenge car j'ai l'habitude de marcher au soleil ou en tout cas rarement sous la pluie.
Et là ce fut un succés en terme d'équipements.

J'avais des chaussures respirante (genre goretex), un pantalon respirant (VERTICAL) et une jacket respirante aussi avec sous vetements merinos et une casquette!
Pourquoi la casquette ?
la pluie tombe sur la tête (protégé par capuche dont la forme est ciblé par la casquette à l'intérieur de la capuche, la visiere protege bien de la pluie de face), glisse sur la jacket puis le pantalon puis les chaussures.
le pantalon respirant par rapport est peu plus lourd qu'un simple pantalon avec surpantalon imperméable mais c'est trés pratique sur le terrain.
Car En écosse j'ai eu plusieurs averses de pluie par journée et on n'a pas à se préoccuper à enlever/remettre le sur pantalon plusieurs fois par jour.
L'ouverture sur chaque côté permet de gérer les journées "chaudes" car on peut passer de 12 degré pluie et vent de face avec 20° sans vent et plein soleil en quelques minutes.
Habituellement je randonne en short mais le pantalon est idéal en Ecosse.

Tee shirt Mérinos ? L'évidence : on peut marcher mouillé mais au chaud et petit plus qui a son importance : le méronos n'empeste pas la transpiration aprés votre journée de marche.
il se lave bien et sèche trés vite dans ces contrées ou l'humidité peut être reine.
J'en avais un avec avec col et manches longues et 2 courts. Cela m'a suffit pour la semaine.
En règle générale faut éviter le coton qui ne chauffe pas une fois mouillé et qui a du mal à sécher.
La jacket ou le blouson : j'avais un 'deux couches et demi' qui est respirant mais SURTOUT qui s'ouvre sous les avant bras jusqu'au côtes.
L'idéal lorque l'on monte (on chauffe donc) sous la pluie : bonne aération.
Il faut savoir que l'expérience aidant, je m'équipe au Vieux Campeur (Toulouse) et ils sont généralement d'excellent conseil.

Troisième défi : la nourriture, la popotte
J'avais acheté pas mal de plats lyo et ma foi j'en ai mangé moins que prévu. On peut acheter un peu de tout sur la route mais les principaux spots de nourriture sont au départ Balmaha puis Tyndrum, Kinlochleven et Fort William.
On peut manger localement dans les pubs sur les autres arrêts.
Petit plus : j'avais un thermos en acier de 1/3 litres ou je mettais mon thé chaud du matin : LA super idée !
Ddéguster un bon thé avec un délicieux scone permet de trouver la pluie presque sympathique... voire totalement sympathique (si on y rajoutye du viski)!

La tente, ben oui ...
Soyons clair j'avais une tente de 1 kilo donc parfaite pour le poids mais il n'y a la place à l'intérieur que pour une seule personne assise ou allongé.
Un peu trop petite donc si vous avez des affaires mouillées qui pourraient sécher la nuit.
Je conseille donc une tente 1.5 place avec un poids max de 1.5 kilos ET pouvant être (dé)monter sous la pluie !!
=> voir le vieux campeur...

L'ambiance .. Génial !
Le mantra de la Way tout d'abord : "See You Later" car on n'arrête pas de se dépasser lors des pauses... On se sourit, un petit mot d'encouragement voire une discussion et ... See You Later !...
Le soir sur les campsites les walkers se retrouvent et discutent de leur journée, leur treck et leur matériel.
Tout en anglais of course et le petit plus (que j'avais oublié) : prenez une spécialité francaise soit sucrée soit alcoolisée : rien ne vaut un petit cognac aprés de longues heures de marche dans la pluie ou sous la lumiere du soleil couchant au bord d'un loch..
Si vous en offrez autour de vous alors vous serez ROI.

Les bêtes ... On a bcp parlé des pitites mouches mais boah, j'en ai eu quelques unes le soir et elles sont ... agaçantes... Really !
Donc deux solutions : le petit chapeau à capuche qui est vendu sur la Way ou ... de l'huile pour les fesses de bébé qui est un excellent répulsif !! Vendu partout sur la Way ...

Voilà : vous pouvez me joindre et me poser des questions si besoin est.

En tout cas, ce fut pour moi un moment ... magique.. j'y repense encore avec émotion.
J'aime l'écosse, la beauté sauvage des vallées, des lochs et des munros.
J'ai du y vivre dans une précédente vie ...
Je prépare maintenant la way suivante : Cape Wrath Trail : Fort William à Cape Wrath : 350 kms...
Bye à tous.
Patluanda
Mountain Walker
 
Posts: 1
Joined: Nov 10, 2015

3 people think this report is great.
Register or Login
free to be able to rate and comment on reports (as well as access 1:25000 mapping).


Return to Long Distance routes

Who is online

Users browsing this forum: SuperMillie and 1 guest


Walking can be dangerous and is done entirely at your own risk. Information on the forum and in walk reports is provided by individual users. It is each walker's responsibility to check information and navigate using a map and compass.